Chemin de Fisterra-Muxía

Camino de Fisterra-Muxía
Chemin de Fisterra-Muxía

Le pèlerinage jacobea comme tel conclut dans la ville de Saint-Jacques-de-Compostelle. Pourtant, presque depuis la découverte du sepulcro de l'apôtre Santiago (s. IX) en ce que il aujourd'hui est la ville compostelana, beaucoup de pèlerins décidaient prolonger son voyage à la Côte donne Morte (“Côte de la Mort”), dans la zone la plus occidentale de la Galice, face aux bravas eaux de l'océan Atlantique.

La raison de cette tradition obéit à divers motifs, tous divers, mais tous relacionables, et son résultat est ce que se connaît comme le Chemin de Fisterra-Muxía. La Côte donne Morte était pour les anciens –et il a ainsi été jusqu'à la fin de l'Âge Moyen– le dernier reducto du terroir connu, la pointe occidentale de la l'Europe continentale, le tronçon final d'un itinéraire marqué dans le ciel par la Voie lactée, un espace mythique-symbolique qu'avait en l'impressionante mole du cap Fisterra (“Finistère”) sa part sa plus extrême.

Il était un lieu chargé de tout type de croyances et rites païens dans lequel les romanos (s. II à.C.) Se sobrecogieron au voir à l'énorme soleil disparaître entre les eaux.

Novembre 2007
lugar
Lieu
Núm. de estapas
Jours
Longitud
Longueur
Desnivel Positivo
Desnivel Desnivel Positivo
Desnivel Negativo
Desnivel Desnivel Negativo
Dificultad
Difficulté
Tipo de ruta
Type route
À La Corogne 4 118 Km. 1000 m. 1000 m. Moyenne Recorrido Solo de Ida
Novembre 2007
lugar
Lieu
Núm. de estapas
Jours
Longitud
Longueur
À La Corogne 4 118 Km.
Desnivel Positivo
Desnivel Desnivel Positivo
Desnivel Negativo
Desnivel Desnivel Negativo
Dificultad
Difficulté
Tipo de ruta
Type route
1000 m. 1000 m. Moyenne Recorrido Solo de Ida